Les anaplasmoses ou ehrlichiose granulocytique

Etiologie : maladie due à Anaplasma phagocytophilum, bactérie à Gram négatif à multiplication intracellulaire stricte, transmise par les tiques.

Définition de cas :

  • Toute personne consultant pour un syndrome pseudo-grippal (arthro-myalgie, céphalée) associée à une lymphopénie marquée avec notion de piqûre de tique.
  • Ou toute personne hospitalisée dans un tableau de pneumopathie atypique survenant dans un contexte d’exposition aux morsures de tiques.

Diagnostic de laboratoire :

  • Signes biologiques : leucopénie avec neutropénie et lymphopénie, thrombopénie et élévation des ALAT.
  • Frottis sanguin (May Grunwald Giemsa) : présence de morulae dans les granulocytes neutrophiles.
  • Sérologie par IFI sur 2 prélèvements de sérums l’un à l’admission du malade, le 2ème au bout de 3 semaines, pour rechercher une séroconversion.
  • Détection par PCR possible pendant la phase aiguë de la maladie sur sang EDTA.