Transmission et vecteurs du virus FVR

Un grand nombre d’insectes hématophages sont capables de transmettre le virus de la fièvre de la vallée du Rift dont 30 espèces appartenant à 9 genres, ce qui peut expliquer la capacité du virus à apparaître dans un grand nombre de biotopes. En Afrique de l’Est et en Afrique du Sud, le virus est transmis par des moustiques du genre Aedes (sous-genre Aedimorphos et Neomelaniconium). En Afrique de l’Ouest, le virus a été isolé pour la première fois en 1974 de moustiques Aedes (Aedimorphus) dalzieli. Les femelles des moustiques du genre Aedes sont capables de transmettre le virus à leur descendance (c’est ce qu’on appelle la transmission verticale). Elles pondent des œufs qui supportent très longtemps la dessiccation et pullulent dès la mise en eau des gîtes. La présence des œufs infectés dans les gîtes de ponte représente l’une des modalités essentielles du maintien du virus dans la nature. Après d’éventuelles pluies ou une remontée de la nappe phréatique, des femelles d’Aedes déjà infectées vont émerger et pouvoir transmettre par piqûre le virus aux animaux domestiques et/ou sauvages sur lesquels elles vont se gorger de sang. Il s’agit là d’un cycle qui se déroule généralement en milieu rural étant donné que les espèces d’Aedes sont inféodées à ce milieu. Les cheptels infectés vont servir à leur tour de source de contamination pour différentes espèces de moustiques principalement du genre Culex qui pullulent en milieux rural, périurbain et urbain suite à des fortes pluies et une hausse de température.

vecteur FVR

 

Cycle de transmission du virus de la Fièvre de la Vallée du Rift : moustiques principaux vecteurs mais aussi transmission par contact avec les produits souillés par le virus ; hôtes sensibles ruminants domestiques et Homme

 

Dr. Ali Bouattour, PhD, entomogiste, Institut Pasteur Tunis